Le Projet

Le projet « Mon Epicerie » s’inscrit dans la suite d’une étude du CCAS sur l’évaluation de la politique d’aide alimentaire à Nanterre menée par l’observatoire social du Centre Communal d’Action Social (CCAS) en 2015.

Sur 95 000 habitants de Nanterre, près de 20 % de la population est considérée pauvre, soit 7 500 familles pour environ 19 000 personnes. 25% à 30% de ces familles ont recours aux systèmes d’aide alimentaire existants, notamment au travers des Restos du Coeur, du Secours Populaire, de Dir el Kheir, et, en été, du Secours Catholique (Août Secours).

C’est pourquoi le projet « Mon Epicerie » propose :

  • une aide limitée dans le temps en fonction d’un projet personnel
  • un fonctionnement en forme de libre-service accompagné
  • des prix réduits
  • des activités diversifiées d’accueil et d’insertion dans la vie associative locale